Weekend confinement x 3 séries à binge watch - édition trio féminin

Mis à jour : avr. 21


[Confinement x 3 séries à binge watch] Marre des séries où le personnage féminin n’est qu’au second plan ? Où elle ne sert que de faire valoir au beau gosse protagoniste et n'est basée que sur clichés et devient insupportable ? ZKM a la solution avec cet article dédié aux séries (récentes) girl power loin d’être des séries gnangnans et romantiques à souhait,


> Bon plan : chaque affiche possède un lien vers le teaser de la série (clic)



Why Women Kill

M6 - 1 aisons x 10 épisodes (40’’)

Statut : En cours


Trois femmes, trois époques, trois meurtres : voilà le trio gagnant de la nouvelle série de Marc Cherry, le créateur de la (trop) célèbre série Desperate Housewives. Et même si le scénario un peu cliché qui nous invite à découvrir l’intimité de trois mariages où l'infidélité au sein des couples est l'élément déclencheur d'une cascade de mensonges, trahisons et autres rebondissements multiples paraît déjà-vu, les conséquences mortelles ajoutent le suspens qu’il nous manquait. On ne résiste pas à l'envie de savoir ce qui a bien pu se passer pour que des mariages heureux vus de l'extérieur virent au drame.

1963, 1984, 2019 : l'intrigue est donc divisée en trois temporalités distinctes, mais chaque épisode les mêle avec fluidité. Il existe cependant un point commun aux aventures de Beth, Simone et Taylor : à plusieurs décennies d'écart, elles vivent toutes dans la même luxueuse maison de Pasadena, en Californie. C'est donc reparti pour crêpages de chignons, secrets de famille et meurtres mystérieux en banlieue pavillonnaire.

Comme si nous étions en train de commencer une partie de Cluedo, nous sommes plongés dans l’intrigue avec un minimum d’indices. Si les coupables sont bien des femmes, nous ne savons absolument pas qui tue qui, et encore moins pourquoi.

Et si le fond est prometteur, la forme vous en mettra plein les yeux. La série possède une esthétique qui sait se démarquer ; l’exagération est au rendez-vous que se soit visuellement ou dans l’attitude des personnages sans jamais tomber dans la caricature ou presque (mais c’est ça qu’on aime). Du grand Marc Cherry !

Au sein de ces trois univers impressionnants, tels trois comptes Instagram en parfaite harmonie avec leur époque respective, la psychologie des héroïnes peut parfois paraître superficielle. Le but de la série est plus de nous divertir que nous faire réfléchir mais cherche surtout à nous en mettre plein la vue


Why Women Kill n'est pas une série de féministes, c'est une série de femmes fatales.



Good Girls

Netflix - 3 saisons x 30 épisodes (45’’)

Statut : En cours


Si vous préférez l’ambiance thriller, le trio détonnant de Good Girls est fait pour vous. Le cœur du suspens : 3 mères de famille qui se retrouvent confrontées à des problèmes familiaux et financiers au cœur de leur petite banlieue (comme quoi, la banlieue devient l’un des endroits favoris des réalisateurs de série). Et c’est là que les aventures d’Elizabeth, Annie et Ruby commencent : ensemble, elles décident de braquer le supermarché où travaille Annie. Le casse est un succès et attire l’attention d’un gang. Elles vont n’avoir d’autre choix que de collaborer avec les membres de ce gang.

Bien que les débuts soient un peu balbutiants, on se retrouve vite captivé par Good Girls. Après quelques épisodes, on partage leur ennui jusqu’à se sentir concerné avec elles. Mais là où Good Girls se démarque, c’est autour de l’ambiance de trafic et d’illégalité : une fusion parfaite entre Breaking Bad et Desperate Housewives.

La série nous fait passer par toutes les émotions : si certaines situations sont hilarantes, d’autres sont plus sérieuses et profondes. Jusqu’où iriez-vous pour protéger votre famille ? Où est la limite du bien et du mal ?

L’esthétique n’est pas non plus laissée au hasard : très froide, elle crée une ambiance de tension parfaite. Les actrices n’ont pas un physique de bimbo et leur beauté s’en dégage d’autant plus par leur attitude et leur personnalité.Les personnages sont hautes en couleurs, humaines mais surtout très attachantes. Le gros plus : les situations qui pourraient toucher monsieur et madame tout le monde : le divorce, la maladie, les mensonges, la trans-identité, en bref, la touche moderne qu’il fallait.


Good Girls est donc le parfait équilibre entre drame et comédie.



The Bold Type

Amazon Prime - 4 saisons x 40 épisodes (42’’)

Statut : En cours


On change une dernière fois d’ambiance ! Dans The Bold Type, vous serez embarqué dans les aventures de trois jeunes New-Yorkaises qui se retrouvent confrontées au monde des médias et de la vie moderne.Jane, Kat et Sutton, la vingtaine, travaillent pour Scarlet, un influent magazine féminin américain. Elles partagent leurs (longues) journées entre l’open space de la rédaction, et un dressing rempli de robes de couturiers, leur havre de paix. Trois femmes ambitieuses, une journaliste, une community manager et une assistante, qui s’encouragent, se réconfortent et affrontent, tête baissée, les mondes (on dirait peut-être « le monde » ?) impitoyables des médias, du célibat citadin et des réseaux sociaux : une série qui capte comme rarement l’air du temps.


The Bold Type a à priori tout de la série ado classique : des héroïnes jeunes et jolies, une mise en scène hyper rythmée accompagnée d’histoires de cœur, un vocabulaire moderne... On aurait pourtant tort d’y voir la nouvelle Gossip Girl. On retrouvera ici un univers attachant, drôle, intelligent et résolument optimiste.

« The Bold Type met en scène un monde réaliste et pétillant à la fois, un monde rêvé mais crédible, qui ressemble à ce que devrait être le nôtre. C’est ça, le futur du féminisme : dire haut et fort à quel point il est formidable d’être une femme. »

Les intrigues efficaces sans pour autant être clichées nous mènent à des questions liées à la place des femmes dans la société contemporaine, à la sexualité ou aux inégalités de traitement entre les sexes, les origines et les religions. On y parle aussi bien de l’orgasme que du cancer du sein. The Bold Type renverse ainsi une foule de stéréotypes.

La série nous ouvre à de véritables débats actuels sans jamais abandonner ses intrigues romantiques, ses rebondissements, et sa mise en scène colorée.


Une comédie dramatique pop et engagée.


·


par orlane

36 vues

© Copyright 2018 - Zikamine - Tous droits réservés.

Conception Web : Titouan Lhuillier

logo zika.png
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle